•  

     

     

    Sur les voiliers de travail, le pont est souvent encombré de casiers

    pour les langoustiers, de paniers pour les gazelles ou les sardiniers.

    Je vais vous faire découvrir ma méthode qui en soit, ressemble

    au tressage de vrais paniers en osier, mais pour l'échelle

    des modèles j'utilise du rafia, voir du bristol (Gazelle des Sables)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  •  







    Les voiles sont constituées de bandes de tissu appelées "Laizes".
    Le voilier les assemblait entre-elles par recouvrement
    avec une piqure le long de chaque limite de chevauchement.
    Il faisait ensuite une sorte d'ourlet "la gaine", puis mettait
    en place les doublures et renforts.
    Une fois toutes ses coutures réalisées, il cousait la voile sur
    la "ralingue" aussière qui renforce la voile sur le pourtour.
    *
    *
    *
    * 

    Pour nous modélisme, réaliser des voiles avec la même méthode
    que les voiliers, ne serait guère possible,
    à l'échelle ou nous travaillons.
    *****

    Voici la méthode que j'utilise pour mes modèles,
    simple mais longue.

    Munissez-vous d'une fine toile de baptiste de coton
    (tissu pour mouchoir).
    La laver énergiquement pour lui ôter son apprêt et aussi
    le faire rétrécir, (ce qui évitera de se retrouver avec une voile
    réduite après la teinture).



    Première étape

    Matériel ;
    Ciseaux de brodeuse - Loupe - Fil de coton -
    Fil de polyestère - Carton - tissu

    Les tissus sont composés de fils entrecroisés et perpendiculaires.
    Les fils longitudinaux sont appelés chaînes, les transversaux
    trame.
    1) Découpé la forme de vos voiles dans du carton rigide
    et tracé les laizes dessus au crayon.
      
    2) Découpé le tissu des voiles (largement) et tiré des fils
    sur les quatre cotés afin de délimiter le pourtour et surtout
    le sens des trames et chaînes, ce qui facilitera grandement la suite.
     
    3) Posez le bristol sur le tissu et pointez très légèrement
    l'emplacements des laizes.
     
     
     
     
     
     
    4) Avec votre aiguille et de la loupe, soulevez un fil de la chaîne
    au niveau des laizes et tiré, un sillon se forme sur toute
    la longueur du tissu. Recommencez à chaque emplacement de laize et vérifier avec la loupe qu'il ne reste pas de peluche dans les sillons.
     
     
     
    5) Maintenant que toutes les laizes sont marquées,
    tirez un fil disons celui situé à droite du sillon, tiré doucement
    dessus (quelques centimètres) en froncant votre tissu,
    faites la même opération à l'opposé ( ne pas se tromper de fil).
    Sur un des fils d'une extrémité, noué un fil de polyestère
    ( longueur supérieure au fil étant encore dans la voile
    ( testé votre noeud en tirant légèrement dessus) .
    Tiré délicatement sur le fil opposé, remplacement du fil de
    coton par un fil de polyestère plus résistant.
     
     
    (S'il vous arrive de casser le fil, il ne vous reste plus qu'à vous armer de patience et de prendre votre aiguille et votre loupe, récupérer un des fils et le tranfiler de façon à pouvoir le renouer.)
     
    * 

    http://farm3.static.flickr.com/2249/2087024291_d2354fbfc7.jpg
    *
    *
     
    2ème étape
    Vos fils de nylon sont passés ouf!!
    Prenez un fil de coton plus fort que le fil de trame d'origine
    que vous mettez en double (photos) nouez le à votre fil de nylon
    un noeud plat ( bien tester la solidité avant de l'engager,
    surtout qu'il ne glisse pas) Il suffit maintenant de tirer sur
    le fil de polyestère, froncer le tissus et aider le noeud à passer.
    Ne jamais forcer aidez-vous de la loupe s'il y a problème et
    écrasez le noeud, ou soulevez délicatement la trame pour
    aidé le passage.
    *

    L'image “http://farm3.static.flickr.com/2277/2087022621_5a1c0fd37d.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

    *
    *

    L'image “http://farm3.static.flickr.com/2338/2087023553_9fa13558c1.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
    *

    Une fois que les fils sont passés vous vous apercevrez
    qu'ils se sont entortillés entre eux. Pour les remettre bien
    à plat faites tourner entre vos doigts les extrémités
    et tirés dessus, on annule facilement le défaut.


     ***
    Troisième étape
    Notre voile est pratiquement terminée, il faut coudre les renforts
    (forme suivant plan) .
    Et là encore beaucoup de patience pour coudre la ralingue
    (aussière cousue sur le pourtour de la voile et qui en assure
    la rigidité. On prendra donc son aiguille, un fil de la couleur
    la plus proche de la ralingue, beaucoup de petits points espacés
    de 1 mm et bien régulier, quelques heures de coutures.
    Ne pas oublier les oeillets ou boucles aux extrémités de la voile.
    *

    http://farm3.static.flickr.com/2195/2087797042_d83cb5fce9.jpg

     

    http://farm3.static.flickr.com/2025/2088937033_d8ea497d60.jpg




    L'image “http://farm3.static.flickr.com/2406/2087804754_b6fc111841.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

     

    Les laizes pauvent être cousues de différentes manières

    http://farm3.static.flickr.com/2344/2087791206_0a8d54567d.jpg

     

    D'autres méthodes existes bien sûr, mais celle-ci à l'avantage

    d'être discrète, à l'échelle où l'on travail.

    Alors à vos aiguilles, ils ne vous restent plus qu'à fabriquer

    une jolie garde robe à vos voiliers.

     



     

    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires
  •  

     



    La réalisation du gréement d'un voilier, demande de nombreuses heures de travail, et pour avoir un superbe cordage, il faut les réaliser.

    Voici donc une petite machine, facile à construire et donnant de bons résultats.

    Matériel

    Contre-plaqué de 5 et de 1mm - 2 moteurs électrique - 2 interrupteurs - 2 piles - Elastiques - 10 mètres de fil électrique - Joints de robinets - colle contact - du plomb.

     

    http://farm3.static.flickr.com/2165/2058605179_1c4d84196a.jpg

     

    La machine à corder comprend 3 éléments

     

    A gauche la transmission (1) - Au centre le petit chariot supportant le cochoir (2) - A droite le chariot pour le commettage final (3)





    L'image “http://farm3.static.flickr.com/2372/2058601023_e1b564a238.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


    Chariot de transmission
    (assure la torsion des fils)

    - Un moteur électrique
    - Une grande roue à gorge (3 rondelles de contreplaqué 1 de 5mm d'épaisseur, 2 de 1mm) relié au moteur électrique par un bracelet élastique.
    - 3 crochets axés sur 3 réas ( 2 rondelles de contre-plaqué 1 mm, enserre un joint de robinet) entrainés par la roue à gorge.
    Ce chariot ne doit pas bouger, soit le fixer, soit mettre un poid dessus.


    http://farm3.static.flickr.com/2039/2059388602_451aac4098.jpg
     
    Vue de derrière



    http://farm3.static.flickr.com/2102/2058599791_a5da7a4b92.jpg

    Le petit chariot supportant le cochoir

    (sert à la torsion des fils)


    2 interrupteurs (magasin de pièces détachés de voiture)

    4 réas en nylon pour les roues



    http://farm3.static.flickr.com/2197/2059386360_6bcb43df27.jpg

     

    http://farm3.static.flickr.com/2106/2058601401_98a2e8db5b.jpg

     

     

    Le cochoir (réalisé dans un bout de manche à balai) comportent 3 rainures qui servent à guider les 3 fils vers la pointe du cône ou ils vont se torsader ensemble pour former le cordage. Ce petit chariot se déplace tout seul par le torsion des fils, partira du chariot (3) pour aller à la transmission (1).

     

     

    http://farm3.static.flickr.com/2397/2059389494_28843706dc.jpg

     

    Le chariot de commettage final

    ( Sert pour la finition)

     

    1 moteur électrique - 4 roues - du plomb dans un petit tiroir.


     

    http://farm3.static.flickr.com/2266/2058600409_66b3ee1c1f.jpg

     

     

    Fonctionnement:

    - Ecarter les éléments (1) et (3) le cochoir se trouve du coté de l'élément (3).

    - Fixé les 3 fils sur les crochets de l'élément 3, les faire passer par le cochoir et les fixer ensemble sur le crochet de l'élément (3).

    - Démarrer le moteur du (1) laisser tourner environ 1 mn, pour que les fils se torsadent sur eux- mêmes ( si les fils se détentent inverser le sens de rotation).

    - l'élément (3) va commencer à se déplacer contre le cochoir.

    - Démarrer l'élément (3) qui va enrouler sur lui même le cordage.

    - Guider le chariot (2)et stopper quand il arrive en butée sur l'élément (1).

    - Mettre un point de colle à l'extrémité des fils et couper.

     

    Fils utilisés: Large gamme dans les fils de coton ou de lin DMC.

    du fil à coudre ou du fil à gants pour les petits cordage de 0,3 à 0,6mm

    Pour un ordre de grandeur: 3 fils commis de 0,6mm donneront un cordage de 1,2mm.

     

    Votre corderie est en ordre de marche, alors bon vent!

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique